A l’assaut des mystères du lac de Catalinadal

RECIT – Il scintille au loin, attisant notre curiosité. Nous savons bien que le lac de Catalinadal, que l’on distingue à peine depuis notre camps, vaut bien une marche de plus. Nos jambes, pourtant, sont épuisées par cette longue traversée de la veille à travers moraines et glaciers, et cette première nuit froide, qui cristallise nos crispations.

En savoir plus

Les joies du portage

INTERVIEW – Pour progresser d’un point à un autre du glacier, les membres de l’expédition ont découvert les joies du portage. Imaginez : parcourir des dizaines de kilomètres sur de la terre parfois friable, surtout glacée, à travers d’immenses moraines dont les rochers, instables, menacent à tout moment de s’effondrer.

En savoir plus

D’une branche à l’autre

Nous voilà repartis pour une longue journée de portage- 16 km avec des sacs d’une vingtaine de kilos pour les filles- vers le camp 3, à la diffluence du glacier Edward Bailey.

En savoir plus
Copyright © Evrard Wendenbaum 2014-2018