En images : les secrets du glacier Apusinikajik

Cette semaine, les scientifiques ont concentré leurs recherches sur le glacier Apusinikajik. Voici, en images, les secrets qu’il réserve

Derrière ce nom à la sonorité bien rythmée se cache notre premier glacier de la péninsule du Renland: celui sur lequel nous prenons pied après avoir cherché un passage dans la succession de moraines entrecoupées de langues de glace constituant son front sud-ouest.

Peu accidentée, la surface du glacier est parsemée de dépressions arrondies formant comme des dolines, ainsi que de nombreuses crevasses laissant apparaître une glace lisse d’un bleu lagon.

LostWorlds_YannBigant_MG_4110
Une fine crevasse bleutée au fond d’une doline
© Yann Bigant / Naturevolution

Le glacier Apusinikajik descend de la calotte de glace du Renland en opérant un virage très marqué – presque un demi-tour – avant de prendre la direction du Skillebugt, le fjord par où nous sommes arrivés en bateau. Mais ce faisant, il vient buter contre une montagne au sud et se divise en deux branches. Tandis que l’une descend vers le fjord, l’autre passe de l’autre côté de la montagne et ‘remonte’ la vallée vers l’intérieur de la péninsule du Renland. C’est la direction que nous prenons.

La branche du glacier Apusinikajik qui remonte vers le coeur du Renland. En premier plan, une des nombreuses crevasses qui découpent la surface du glacier. © Yann Bigant / Naturevolution La branche du glacier Apusinikajik qui remonte vers le coeur du Renland. En premier plan, une des nombreuses crevasses qui découpent la surface du glacier.
© Yann Bigant / Naturevolution

Le front de cette branche du glacier est magnifique: une falaise de glace striée de nervures chaotiques tombe d’une quinzaine de mètres de haut dans les dunes de sables.

Evrard au pied du front du glacier. © Yann Bigant / Naturevolution Evrard au pied du front du glacier.
© Yann Bigant / Naturevolution

Au centre du front, un pont de glace providentiel nous fournit un passage pour descendre du glacier et atteindre le sable. En-dessous, l’eau a creusé de superbes cavités.

Sur la droite, le front du glacier s’effondre dans ce qui était un immense lac il y a encore un mois. En se retirant, celui-ci a laissé de nombreux icebergs sur le sable qui forment un paysage surnaturel, un chaos de blocs de glace échoués dans le désert.

Dédale de blocs de glace échoués dans le sableuses © Yann Bigant / Naturevolution Dédale de blocs de glace échoués dans le sableuses
© Yann Bigant / Naturevolution

 

Aiguilles de glace tombés de la surface d'un iceberg échoué. Il s'agit sans doute de glace fondue qui a regelée sous cette forme. © Yann Bigant / Naturevolution Aiguilles de glace tombés de la surface d’un iceberg échoué. Il s’agit sans doute de glace fondue qui a regelée sous cette forme.
© Yann Bigant / Naturevolution

 

Un mastodonte de glace bien compacte sur le sable – la fonte sera longue. © Yann Bigant / Naturevolution Un mastodonte de glace bien compacte sur le sable – la fonte sera longue.
© Yann Bigant / Naturevolution

 

Copyright © Evrard Wendenbaum 2014-2018