Bloqués à Ittoqqortoormiit

RECIT – Par connexion satellite, nous échangeons des nouvelles avec Evrard qui est parti à Ittoqqortoormiit sur la navette qui ramenait les biologistes Tanguy et Nicolas, les géophysiciens Eric et Agnès, et la journaliste Marie-Lilas à l’aéroport de Constable Pynt. Il va en profiter pour racheter des vivres, louer des kayaks et accueillir l’apnéiste Laurent Marie.

17 AOUT MATIN
Le bateau est parti la veille à 18 heures. Un premier email d’Evrard nous parvient dans la journée :

« Nous sommes arrivés à l’aéroport de Constable Pynt à 3 heures du mat’. Trajet glacial et bien fatiguant. Puis arrivée à Itto à 4 h 30, sortie du bateau de l’eau… Arrivés chez Ingkasi à 6 heures épuisés. »

Après de trop brèves heures de sommeil, ils reprennent du service. Ingkasi part chercher Laurent à l’aéroport de Constable Pynt (CNP), qui est situé dans un petit fjord appelé Hurry Inlet, à 45 min de bateau. Evrard commence sa tournée dans Itto.

Ittoqqortoormiit. Ittoqqortoormiit.

17 août, 21h44

« Un petit update pour vous dire que Laurent est bien arrivé, que le groupe [électrogène] est réparé, que la nourrriture est achetée ainsi que les kayaks loués. Les réserves de fuel sont faites et le moteur réparé aussi. Ingkasi est trop fatigué et il y a du vent ce soir donc il ne veut pas partir tout de suite. Départ demain matin. On vous retrouve dans l’après-midi. »

Iceberg en arche dans Harefjord au petit matin Iceberg en arche dans Harefjord au petit matin

Le lendemain matin …

« Ne nous attendez pas pour dîner ce soir, nous ne sommes pas encore partis d’Itto. La mer n’est pas assez calme selon Ingkasi. On attend donc ce soir. Et nous n’arriverons que demain matin malheureusement. Bonne soirée à tous et à demain. »

Malgré tout, le soir du 18 août, de nouveau :

« Ça commence à faire long ici mais on est un peu coincés par le vent et les vagues. Du coup, on est obligés de reporter encore notre départ à demain matin. Je te tiens au courant. »

Pour rester en contact avec nous, Evrard a emmené notre modem satellite, l’Iridium Go!. De notre côté, nous avons conservé un téléphone satellite et un modem Axcess Point. Au final, ces deux configurations sont complémentaires.

Comme nous étions souvent dispersés sur plusieurs camps, avec Evrard, Marie-Lilas et Yann en train de gérer des aspects différents de l’expé, avoir plusieurs accès satellite était indispensable. Les tarifs préférentiels sur les appareils et les forfaits que nous a accordés notre partenaire E-Sat ont rendu cette nécessité abordable, et nous avons pu ne pas trop nous limiter en textes, photos, et même bandes sons sur cette expédition, tout en restant en contact avec médias et partenaires.

19 AOUT
La journée s’écoule paisiblement au camp. Nous retrouvons deux tablettes de chocolats dans les duffels du stock, et Olive confectionne de magnifiques petits pains fourrés au chocolat ! Ces petites préparations maisons prennent ici une importance incroyable, et Olive devient du jour au lendemain la star du pain 🙂

Les petits pains providentiels d'Olive fourrés au chocolat Les petits pains providentiels d’Olive fourrés au chocolat

Toutes ces journées ensoleillées nous permettent d’avoir quasiment du courant à volonté par les panneaux solaires et Mat en profite pour faire le plein d’images des alentours du camp, des timelapses du lever de soleil, et des plans au drone. Le vent a bien soufflé et les icebergs qui étaient proches du camp ont été poussés au loin.

Le soir tombe, et avec lui l’air frais du soir rendu glacial par l’humidité. Le ciel s’assombrit chaque jour un peu plus. Tandis qu’il y a une semaine à peine il faisait clair en milieu de nuit, il fait maintenant bien sombre entre minuit et 3 heures du matin. Après le dîner, nous veillons un peu dans l’espoir de les voir arriver tard dans la soirée, et servons un thé tous ensemble dans la tente dôme.

Nous relevons de nouveau les emails juste avant de commencer les tours de garde le soir, et les nouvelles tombent :

« Nouveau rebondissement. Nous sommes bien partis ce matin avec une mer d’huile mais ce n’était que le calme avant la tempête … «

A suivre…

La linaigrette est une plante qui produit une espèce de fourrure blanche, omniprésente dans la toundra du Scoresby Sund. La linaigrette est une plante qui produit une espèce de fourrure blanche, omniprésente dans la toundra du Scoresby Sund.

Copyright © Evrard Wendenbaum 2014-2018